Lhéo : langage harmonisé d’échange d’informations sur l’offre de formation

Lhéo est un langage de référence de description de l'information sur l'offre de formation. Ce langage permet d'exprimer de façon cohérente et structurée une action de formation qui peut ensuite être lue, diffusée, classée et décrite par le plus grand nombre. Ce référentiel national a été élaboré conjointement par les ministères de l’emploi et de l’éducation nationale et différents opérateurs de l’emploi, de la formation et de l’information à l’orientation : Afpa, Centre Inffo, Ffp, Pôle emploi, Onisep, réseau des Carif-Oref et Unédic.

Le décret n° 2015-742 du 24 juin 2015 relatif au système d’information sur la formation professionnelle prévoit que l'information préalable relative aux sessions de formation retenues et l'information relative à l'offre de formation professionnelle continue proposée sur le territoire par la région sont diffusées selon ce langage de référence commun.

illustration univers grand public

Faciliter la diffusion de
l’offre de formation professionnelle

Toute personne engagée dans la vie active peut bénéficier de la formation professionnelle continue afin de faciliter le développement de ses compétences et son insertion professionnelle. L’offre de formation professionnelle ne cesse de se transformer et de s’accroître. Le langage Lhéo facilite l’organisation et la standardisation de la description de cette offre et permet ainsi de proposer des sites de recherche et de présentation des offres de formation dans l’objectif de faciliter l’accès à ces offres pour le grand public, et de pouvoir mieux les comparer.

À quoi sert Lhéo ?

Il sert à avoir un langage commun de description des offres de formation afin qu’elles puissent toutes être lues, diffusées, classées et décrites selon un même standard par les bénéficiaires des formations. Les actions de formation peuvent ainsi être plus facilement comparées par le grand public et les professionnels de l’information à l’orientation, de la formation tout au long de la vie et de l’insertion professionnelle.

Lhéo, pour qui ?

Les publics directement concernés par l’utilisation de ce langage sont : l’État et les régions, les financeurs de la formation professionnelle, les opérateurs nationaux et régionaux en charge du recensement de l'offre de formation, la caisse des dépôts et consignations dans le cadre de la mise en œuvre du compte personnel de formation (CPF), les organismes de formation et les opérateurs des services publics de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’information à l’orientation et du conseil en orientation scolaire et en évolution professionnelle. Ces différentes entités utilisent Lhéo pour diffuser, recevoir et s’échanger les offres de formation proposées sur le territoire. Par extension, cela sert aussi les bénéficiaires des formations grâce à des services qui recensent des offres de formation lisibles et comparables.

Quels sont les avantages à utiliser Lhéo ?

Harmoniser l’offre

Grâce à une grille et un glossaire communs, les offres de formation parlent le même langage et sont donc lisibles par tous.

Faciliter la diffusion

Les organismes de formation peuvent ainsi diffuser plus largement leur catalogue de formations auprès des différents réseaux et opérateurs qui portent des missions d’information sur la formation professionnelle.

Optimiser la mise en œuvre dans les systèmes d’information et favoriser l’interopérabilité

Le glossaire et les tables de références Lhéo (représentés sous forme de fichiers utilisant le XML recommandé par le W3C) ainsi qu’un certain nombre d’outils (documentation, scripts de saisie, d’affichage et de transformation, exemples) facilitent la mise en œuvre dans les systèmes d’information et tendent donc à réduire les coûts de diffusion.

Faciliter la recherche

La standardisation du langage Lhéo permet de trouver plus simplement une information. Le public peut comparer plusieurs offres en ligne pour opérer un choix en autonomie ou en amont d’un contact avec des services d’information, de médiation et de conseil.

Les acteurs du marché de la formation

Les financeurs.

Ils (État, collectivités territoriales, partenaires sociaux) sollicitent des organismes de formation au travers d'appels à projets en vue de proposer et financer des places de formation pour le public de leur choix. Une fois la sélection des offres opérée, ils constituent leur catalogue d'offres de formation en vue de sa diffusion auprès des professionnels et médiateurs et du grand public. La constitution du catalogue des offres de formation peut être déléguée à des réseaux spécialisés chargés de diffuser cette information.

Les médiateurs et professionnels de l’information à l’orientation.

Des médiateurs sont chargés de référencer l'information recueillie selon des critères définis et de les indexer à l’aide de termes de référence, de nomenclatures et de mots clés, comme les domaines de formation, les publics ou les types de certification. Ce travail d'indexation est indispensable pour la recherche d'une offre de formation et préalable à toute diffusion des catalogues d’offres de formation constitués par les différents financeurs.

Les organismes de formation.

Ils répondent aux appels à projet du financeur et proposent des sessions de formation qu’ils peuvent diffuser également directement au financeur selon les modalités prévues par le standard d'échange Lhéo, lui-même intégré dans l'appel à projet comme référentiel de diffusion de leurs catalogues de formation. Le financeur peut également déléguer cette fonction de recueil à un opérateur.

Les utilisateurs.

Les premiers utilisateurs sont les médiateurs qui accompagnent les publics dans leur démarches d’information à l’orientation ou de conseil en insertion ou en évolution professionnelle qui peuvent, grâce à la standardisation Lhéo, rechercher et trouver plus simplement l'information. Il leur est possible de comparer plusieurs offres pour opérer un choix. Les financeurs et organismes de formation, acteurs du marché de la formation, voient quant à eux s’améliorer la lisibilité de l’offre de formation pour respectivement mieux positionner la demande et l’offre. Enfin et surtout le public en recherche de formation en vue d’une insertion ou d’une évolution professionnelle peut, grâce à la standardisation Lhéo, trouver plus facilement l'information quel que soit sa provenance. Il lui est possible, sur cette base, de comparer plusieurs offres pour opérer un choix direct ou un premier choix en amont d’une prise de contact avec les services d’organismes médiateurs.

Que contient le langage Lhéo ?

Le langage est structuré en deux cercles d'informations normatifs, permettant de renseigner un nombre minimal mais commun d'informations. Ces deux cercles peuvent être complétés par des éléments d'extension dont le contenu est libre, pouvant ainsi être adapté aux besoins de chaque structure.

Le premier cercle d'informations

C'est le « Noyau dur » du référentiel Lhéo : il contient les informations minimales communes qui sont systématiquement présentes dans la description de toute offre de formation. La présence de ces données est exigée depuis la collecte des offres (appel à projets) jusqu'à la diffusion de l'information recueillie dans les catalogues d'offres de formation.

Le deuxième cercle d'informations

Il complète le noyau dur. Les données qui y sont décrites peuvent également être exigées, dans la phase d'appel à projets, par tout commanditaire partenaire de la démarche Lhéo. Toutefois, pour diffuser l'information sur les offres, la présence des données du second cercle n'est pas obligatoire. Cette mesure permet aux commanditaires d'adapter la publication de leur catalogue d'offres à leur politique d’information et de communication.

Les éléments d'extension.

Au delà de ces deux cercles d'informations, chaque structure pourra étendre ce référentiel par des données supplémentaires, en fonction de sa stratégie, de ses objectifs, de ses spécificités et de ses besoins de gestion.